Londres est désormais la capitale mondiale des attaques à l’acide

La possession des armes à feu est ultra-réglementée au Royaume-Uni. Toutefois, la violence la plus crue s’y déchaîne, avec l’utilisation de jets d’acide au visage. Comment expliquer cet étrange paradoxe ? C’est sûrement que la violence de rue est une caractéristique typiquement anglaise.

NPR :

Les susbtances corrosives sont de plus en plus utilisée comme armes au Royaume-Uni, surtout à Londres, ville qui a connu 450 attaques de ce genre en 2016.

La police métropolitaine de Londres a enregristré plus de 100 attaques à l’acide pendant les quatre premiers mois de l’année, en majorité dans l’Est de la ville. La dernière attaque a eu lieu la semaine dernière.

« Nous atteignons des niveaux que mes collègues qualifient d’épidémiques »
, explique le docteur Martin Niall, chirurgien spécialiste des grands brûlés au Mid-Essex Hospital, où sont traités de nombreuses victimes d’attaques à l’acide de l’Est londonien. « Nous avons tous été choqués, moi y compris, par ce danger grandissant pour la santé publique ».

Les goules attaquent leurs victimes en leur lançant au visage du produit de débouche-chiotte à haute dose d’acide sulfurique.

Bon, vous allez me dire qu’il n’y a pas besoin d’être un devin raciologue pour avoir une petite idée du genre de blattes criminelles qui font ce genre de chose. Mais détrompez-vous, bas du front de racistes que vous êtes !

Le site de la radio américaine NPR nous apprend qu’il s’agit d’une tradition britannique pure souche, comme le thé de cinq heures et le chapeau porkpie :

Les attaques à l’acide au Royaume-Uni datent d’avant le règne de la reine Victoria. Jaf Shah, responsable du Fonds Internationale des Survivants de l’Acide nous dit qu’il a lu un cas datant de 1831, où un domestique de 21 ans avait versé de l’acide sur le visage d’un autre domestique pendant son sommeil. « Pour cet acte, il a été condamné à la potence », explique Shah.

Il ajoute que les assaillants d’aujourd’hui utilisent l’acide pour les mêmes raisons que pendant l’époque victorienne :

il est facile d’en acheter, l’achat ne laisse pas de traces si vous payez en liquide et ils savent que le risque d’être accusé d’en avoir transporté est très abstrait.

Shah constate que les deux tiers des victimes en Grande-Bretagne sont des hommes, alors que dans le monde, la plupart sont des femmes.

Dans le monde, le motif prégnant, ce sont des hommes qui attaquent des jeunes femmes et des filles, pour des histoires liées à des refus d’avances sexuelles ou de propositions de mariage, ou des affaires de dot.

Le paki-bougne en question ne parle pas de la corrélation entre l’émergence de cette barbarie dans Londres et le fait que cette ville soit à présent en majorité non-blanche, car il insiste sur un autre aspect.

Quel genre de personne fait cela ? Sans doute des mods, peut-être des rockeurs…

Les gangs de barbares ont la particularité de se déplacer en deux roues.

La plupart des attaques se font contre des cibles aléatoires et sont souvent liées à des vols ou à de la violence en bande. La plupart des délinquants sont des adolescents.

[…]

Le plus souvent, les scooters qu’ils utilisent sont volés ; les livreurs, qui sont souvent pris pour cibles, ont tenu un rassemblement devant le Parlement le mois dernier.

Les Mods sont les principaux supects

« On entend parler de ces pétrolettes qui arrivent vers vous, quelqu’un jette de l’acide et ils tentent de vous voler votre voiture ou votre téléphone portable », dit Abdul Shohid, qui tient une quincaillerie à l’Est de Londres.

Il conduit toujours les fenêtres fermées, même quand il fait chaud. Quand il ferme sa boutique, il vérifie toujours s’il y a quelqu’un derrière lui.

Il semble qu’il y ait une bonne proportion de paki-bougnes parmi les victimes de jets d’acide. Les mods, sournois, ont dû se grimer en pakistanais pour perpétrer leurs forfaits.

Les criminels savaient en effet que les attaques à l’acide sont une tradition locale des races de boue, et en particulier, les attaques à l’acide sur deux roues !

Libération :

Au moins cinq jeunes femmes ont été attaquées à l’acide par des hommes circulant à moto au cours des 24 dernières heures dans le sud-ouest du Pakistan, ont indiqué mardi les autorités locales. Dans le plus récent incident, deux hommes à moto ont vitriolé des adolescentes âgées de 14 et 15 ans qui rentraient du marché local à Mastung, ville située à une quarantaine de kilomètres de Quetta, capitale de la province instable du Baloutchistan.

Les racistes blancs sont des as de l’imitation !

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

9 Commentaires sur "Londres est désormais la capitale mondiale des attaques à l’acide"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Orto Grafix
12 août 2017 2 h 06 min

Les Britanniques, qui sont si pragmatiques, aiment l’acide chlorhydrique !
(C’était mon moment de poésie, j’aime faire des rimes parfois)

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
12 août 2017 9 h 27 min

On peut dire que ces sous-races ont un humour décapant !

Jacot
12 août 2017 12 h 00 min

Au moins, le verseur d’acide de 1831 a été pendu… Qu’arriverait-t-il à ceux qui se feraient prendre aujourd’hui ? un rappel à la loi tout au plus…
et Sadique il en dit quoi ?

Jacot
12 août 2017 12 h 11 min

@Orto Grafix,
tu aurais pu choisir ‘cyanhydrique’ ! Ça rime aussi et ça rapporte plus de points au scrabble que l’ordinaire ‘chlorhydrique’ (6 trillons de points m’a-t-on dit ; mais on dit tant de choses)…

Togirix
12 août 2017 23 h 37 min

J’aime le ton de cet article. L’ironie est une particularité française que les Français délaissent trop souvent pour le pessimisme insipide, la bougonnerie sanguine et le sarcasme gratuit et faussement (le sarcasme des lâches). C’est un tort.

wpDiscuz