Démocratie participative # 56 : Gauche du travail, droite des valeurs, l’espoir nord-coréen

L’émission hebdomadaire de Démocratie participative est sortie mardi. Elle est toujours aussi enthousiasmante !

À 4.52, après les présentations où nous découvrons le nouveau convive Gimli, nous est lu le commentaire d’un auditeur pour qui l’émission est cathartique. Contre l’accusation de populisme portée contre les démocrates, Astérix fait remarquer à juste titre que leur émission de radio est authentiquement populaire, et que c’est la seule à l’être.

À 12.29, nous apprenons que la Suède entretient de jeunes chevriers afghans sur son territoire. Les démocrates font un tour d’horizon des vagues d’immigration dans ce pays en fin de vie, puis se penchent sur les mœurs sales et dépravées des afghans, entre zoophilie et pédophilie.

À 35.01, le nègre de la semaine sélectionné est le rappeur Prodigy, mort en s’étouffant avec un œuf. Les convives font remarquer que les récits imprécis de ces morts mystérieuses sont en général liés à la drogue ou à la perversion, Fulbert se demandant si ce n’était pas par hasard un règlement de compte avec un « œuf » millimètre.

À 41.34, les démocrates se penchent sur un projet de Donald Trump visant à attaquer la (((discrimination positive))) à l’entrée des lycées et universités, autrement dit les passe-droit donnant aux non-blancs la priorité sur les blancs. Gandalf fait l’historique de ces quotas anti-blancs depuis 1961 et explique que Trump reprend le thème de l’anti-discrimination, mais au service de la méritocratie, donc des nôtres.

À 51.30, à propos du fait que pour la première fois, l’université de Harvard aura une majorité de non-blancs à la rentrée prochaine, Gandalf nous explique la ruse des universités américaines, qui inventent des départements bidon pour respecter les quotas de bamboulas, alors que les Blancs sérieux se regroupent dans les filières scientifiques. Leur situation est comparée à la nôtre, où l’égalitarisme viscéral dans lequel nous pataugeons s’est illustré par les scandaleux tirages au sort des bacheliers pour entrer à la fac.

À 1.06.45, nous écoutons un morceau de synthwave.

À 1.09.53, les démocrates examinent le transfert du fameux joueur de balle au pied mulâtre au PSG des qataris, par le truchement d’un juif. Astérix montre éloquemment l’escroquerie des agents de joueur, étrange (((métier))) consistant à passer des coups de téléphone à un réseau de banquiers et toucher encore plus d’argent que les joueurs.

À 1.20.29, nous est expliqué le bénéfice que le Qatar, ciblé pour son soutien au terrorisme, espère tirer de ce transfert qui a un écho international. La prostitution de la caste dominante française à ces bédouins est vivement mise en évidence, notamment en matière de contrats d’armement et de construction de mosquées en France.

À 1.31.01, les convives reviennent sur le cas Soral, revenu aussi enchanté de sa visite très guidée en Corée du Nord qu’un membre des Jeunesses Communistes des années 1980. Le caractère très étrange de cet idiot utile de 60 ans, semblable aux petits scouts communistes et autres compagnons de route dilettantes du siècle passé, est dépeint par les convives. Soral est-il bête ou vicieusement menteur ? Astérix propose, après Conversano, l’hypothèse que Soral serait au fond un ami de la tyrannie et s’identifierait aux despotes communistes qui ne peuvent pas être autre chose que des usurpateurs détraqués et menteurs.

À 1.43.17, l’égotisme de Soral, qui croyait avoir un statut de VIP en Corée du Nord, est rattaché à son homosexualité. Sa très probable fascination pour les dirigeants rouges, toujours un peu gangsters, est supputée par les démocrates, qui remarquent aussi ses contradictions dans son rapport au monde arabe et dans son christianisme allégué.

L’émission se termine par de belles définitions politiques de Gandalf, suivies d’un collage sonore amusant et émouvant, où nous entendons de jeunes français engagés dans la Waffen-SS.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

13 Commentaires sur "Démocratie participative # 56 : Gauche du travail, droite des valeurs, l’espoir nord-coréen"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
11 août 2017 18 h 28 min

Toujours aussi bien, et la bienvenue au nouveau démocrate !
J’ai particulièrement aimé la rubrique nègre de la semaine : on ne peut pas avoir une mort plus stupide, plus nègre en fait.
Alain Sourate notre cher lèche babouche s’en va visiter le plus beau pays du monde : la Corée du Nord. Je reste toujours aussi fasciné par sa bêtise.

autescousios
11 août 2017 22 h 09 min

Soral est une vermine rouge.

Bill
11 août 2017 23 h 00 min

La Corée du Nord défend la pureté raciale et s’oppose au métissage.
Soral est donc un énorme hypocrite puisqu’en bon marxiste il affirme que les races sont sans importance mais soutient en même temps un état racialiste.

Franchement, le sort des coréens du nord, vivants dans un pays racialement homogène et sans (((décadence))), est plus enviable que celui d’un français dans une « France » bougnoulisée et négrifée.

Earl Turner 31
11 août 2017 23 h 35 min

Je suis d’accord avec toi Bill, cette homogénéité raciale et l’ordre qui y règne sont très plaisant à voir.
C’est vrai que Soral joue l’idiot utile, il a bien du se rendre compte que le séjour pour les touristes ne représente pas la réalité du pays. Soral ne peut pas si con que ça et avaler toute la propagande qu’on lui sert.
Mais je trouve les intervenant de Démocratie Participative trop sévère avec son récit de voyage. Gandalf était plus mesuré, tant mieux.

Bill
12 août 2017 4 h 06 min

Oui, les participants de l’emission ont été pour la plupart dans la caricature sur la corée du nord (bouh les méchants communistes) qui est pourtant sur de nombreux points proche des idéaux nationalistes.

A mon avis, la perfection serait de piocher le bon de la corée du nord (chef avec les pleins pouvoirs, dynastie, pas de (((démocratie))), pas de (((décadence))), glorification de la race coréenne) et le bon de la corée du sud (efficacité économique, au top en science (la corée du sud a remporté les olympiades de maths en 2017 par exemple)).

Quand à Soral, depuis les vagues d’attentats et l’agression de Conversano, il est en chute libre chez son public blanc qui ne croit plus en la réconciliation/soumission. Résultat : baisse drastique de ses ventes de bouquins et donc de ses revenus. Et ce ne sont pas les bougnoules illettrés qui vont compenser cette perte… Ceux qui le suivent veulent juste se distraire en écoutant Soral expliquer que les musulmans n’y sont jamais pour rien et que derrière chaque attentat se cache un complot sioniste. Si Soral veut leur vendre des livres, sa seule chance est de proposer le coran sur KontreKulture lol.

Il ne lui reste donc plus que le buzz pour exister encore quelques temps avant la faillite, d’où ce voyage en corée. Mais la fin de ce marxiste et de son association empoisonnée est proche.

albert
12 août 2017 9 h 24 min

Bill;
Oui , c’est ça .
J’ai passé 3 ans en Corée du Nord , puis été employé 3 autres années en Corée du Sud .
La véritable Corée est au Nord ,, n’en doutons pas .
Le marxisme asiatique , c’est une invention de nos intellos de gauche . L’Asie orientale , imprégnée de confucianisme , soumettait depuis longtemps l’économie aux pouvoirs publics . Les communistes n’ont fait qu’adapter aux exigences du monde actuel des recettes fort anciennes
Et ils n’ont pas trop mal réussi .
Le marxisme est à l’Ouest , il n’est pas là où l’on prétend le chercher .; Le marxisme c’est l’Occident totalement enjuivé .
Soral cherche à sauver sa peau , c »est tout . Ce saltimbanque ne vaut pas tripette . .

Ksenia
12 août 2017 12 h 56 min

Soral a déjà édité un livre faisant l’apologie du terroriste Carlos ayant commis des attentats sur le sol français :  » Carlos, un combattant contre l’empire « … Le Coran ne devrait plus tarder…

Toutefois je ne comprends pas cette fascination qu’ont certains natios pour la Corée du Nord dirigée par un fou furieux qui a été jusqu’à faire assassiner des membres de sa famille, sa maîtresse et des opposants très pacifiques.
L’exemple de ce garçon de 21 ans condamné à 15 ans de travaux forcés pour avoir voulu rapporter une affiche en souvenir, qui en est mort, devrait tout de même modérer l’enthousiasme de beaucoup…ça ne donne pas du tout envie d’y passer ses vacances !

albert
12 août 2017 16 h 45 min

Les dirigeants de l’Etat nord-coréen sont tout sauf fous . C’est nous qui sommes fous de gober les bobards les plus grossiers de nos Youtres . Pire encore , nous en redemandons .
Il est clair que la Corée du Nord n’a nul besoin de Machiavel pour comprendre que l’ami chinois promeut ses intérêts et qu’il importe de limiter ses ambitions . Les purges n’ont pas d’autre sens .
Il ne faut pas rêver .
– puissions-nous réserver le même sort à ceux qui servent les intérêts de la mafia cosmopolite que la Corée du Nord envers les stipendiés de Breijing et de Moscou ! ..

Steph
12 août 2017 18 h 48 min

Ça ne vous est pas venu à l’idée que ces « informations » sont tout simplement des bobards de guerre, destinés à préparer les esprits à une future « intervention chirurgicale » ?

Les spéculations de la presse sud-coréenne n’ont rien à envier à la presse juive
– l’ex-ministre de la défense Hyon aurait été « exécuté au canon antiaérien » vers le 30 avril 2015 selon l’agence Yonhap ; plus tard, on l’a retrouvé dans une apparition publique…
– l’ex-copine la chanteuse Hyon Song-wol « avait été fusillée, après avoir été arrêtée avec onze autres artistes, dont son mari. Ils auraient tous deux filmé leurs ébats sexuels avant de les vendre ». Il y avait plusieurs versions. Et évidemment, quand elle réapparait quelques mois plus tard, aucun mea culpa des médias…

Il y a des millions d’occidentaux conditionnés à croire qu’un tapis de bombes libérera les Nord-Coréens pourtant victimes de l’embargo organisé par Wall Street, et dont les villes ont été rasées par les mêmes entre 50 et 53.

Il est ahurissant que Boris Le Lay, qui à 35 ans n’a toujours pas compris que le sionisme n’est rien d’autre que le QG de l’impérialisme financier, continue de bouffer tous crus ces bobards juifs comme le premier gogoye ‘oppozé aux tautalilarismes’. En Corée du Nord il n’y a ni allogènes, ni américanisation, ni pornographie, ni usuriers, car seul un État fort peut aujourd’hui en préserver. Par contre les usuriers ont eu la peau du Japon en 1988-1993, et les 3 autres plaies débarquent. Mais Le Lay continue sur Bzh Atao de dire qu’une fois l’empire bancaire vainqueur de la Corée et de l’Iran, il ira sauver la race blanche de lui-même. Perseverare diabolicum!

Michael
14 août 2017 7 h 02 min

Je te rejoins complètement Steph.
J’ajouterai qu’on estime la fortune des Rothschilds à 350 milliards. Ils contrôlent les banques centrales de tous les pays de la planète. Sauf 3. Iran, Cuba et Corée du Nord. En 2000, 4 autres nations était sur cette liste; Afghanistan, Iraq, Soudan, Libye.
Les USA ont été choisis comme marionnette afin de réaliser leur plan, et le 11 septembre l’excuse pour les envoyer au Moyen-Orient.
En 2003, Iraq et Afghanistan tombe sous contrôle Rothschild.
En 2011, des personnes clefs de l’ONU sont achetées, Soudan et Libye tombe sous contrôle financier Juif.

Les USA n’ont jamais attaqué une puissance nucléaire. On sait ce qui reste à faire à la Corée du Nord, et vite. Les médias Juifs ont déjà bien préparé le terrain.

Steph
12 août 2017 18 h 55 min

Le jeune de 21 ans était un youtre venu chercher les ennuis. C’est par la rééducation qu’on doit traiter un crime de lèse-majesté. Si les termites ont détruit l’occident, c’est parce qu’ils ont chié, dégradé, dévalorisé tout ce que nous aimons. Or aucune société ne peut fonctionner sans des croyances en partage, et aucune civilisation ne peut s’élever sans une échelle morale. Pour une fois qu’un termite paye pour sa destruction ! Ça ne s’était pas vu depuis longtemps !

Earl Turner 31
13 août 2017 0 h 19 min

Les seuls touristes ayant des problèmes en Corée du Nord sont les américains : des gens grossiers et mal élevés ; et les sud coréens venus faire du prosélytisme catholique.

albert
13 août 2017 18 h 18 min

Je confirme Earl .
Je n’ai pas éré touriste dans cette partie de la Corée mais employé comme rédacteur et correcteur aux Editions d’Erat à Pyongyang .
Pas communiste ni même de gauche , je me suis senti d’emblée en sympathie avec le régime .
Les quelques collègues occidentaux que je fréquentais n’étaient pas plus de gauche que moi . Certains voulaient déceler des affinités en le national-socialisme allemand et le régime nord-coréen .
Pour ma part je vois les choses autrement . . Ce qui est sûr , c’est que nos gauchistes ne feraient pas long feu à Pyongyang . Rien que pour cela , le régime m’est sympathique ..

wpDiscuz