Un algérien renverse volontairement six militaires à Levallois, il est arrêté après plusieurs heures de traque

Honnêtement, qui donc est surpris par ce nouvel incident ? Nous ne pouvions pas savoir quelle serait la prochaine cible d’une attaque terroriste, quand elle se produirait, ou l’ampleur des dégâts qu’elle produirait ; mais qui doutait que la guerre de basse intensité menée par les bougnoules contre ce qu’ils perçoivent comme la France se poursuivrait ?

AFP :

Une nouvelle attaque a visé les forces de l’ordre mercredi lorsqu’une voiture-bélier a blessé six militaires à Levallois-Perret (Hauts-de Seine), avant d’être interceptée dans l’après-midi sur une autoroute dans le Pas-de-Calais, et le suspect a été arrêté.

Cette sixième attaque contre des soldats de Sentinelle relance le débat sur cette opération qui mobilise 7.000 soldats en permanence en France depuis les attentats jihadistes de 2015. Pour des experts, ces soldats sont désormais surtout des cibles.

L’opération Sentinelle sert principalement à protéger les juifs (mais bien sûr, cela la presse dominante ne vous le dira pas).

Secouristes à Levallois
Secouristes intervenant sur les lieux de l’attaque

Après plusieurs heures de cavale dans sa BMW de location, le suspect, un Algérien de 36 ans, a été arrêté sur l’A16 à Leulinghen-Bernes (Pas-de-Calais) lors d’une interpellation « musclée ».

Un maghrébin, quelle surprise !

Le Parisien :

Hamou Benlatrèche est le principal suspect dans l’attaque des militaires renversés dans la matinée à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Là où peu avant 8h, une voiture-bélier a foncé dans le groupe de soldats, déployés dans le cadre de l’opération Sentinelle, en blessant six dont trois grièvement.
[…]
Pour l’instant, les enquêteurs travaillent encore à déterminer les motivations du conducteur. Selon nos informations, il n’était pas connu des services de renseignements pour sa radicalisation. Cet homme de 37 ans [ndt : légère divergence ici avec l’AFP], de nationalité algérienne, portant une épaisse barbe noire et atteint d’un strabisme, habite Bezons (Val-d’Oise), dans un secteur limitrophe de Sartrouville (Yvelines), une commune qui abrite une communauté salafiste. […] « Benlatrèche n’était pas fiché S. Son dossier dans les archives de la police est fort de quelques antécédents judiciaires de petite délinquance, évoque une source proche de l’affaire. Il est notamment connu pour infraction à la loi sur les étrangers. »

Une vraie tête de gagnant :

Hamou Benlatrèche
La France a besoin d’une infinité de personnes diverses en son genre pour surmonter la barbarie de l’Homme Blanc et créer une utopie sur le modèle de « Imagine ».

AFP :

Selon une source policière, l’homme, qui n’était pas armé, a été blessé par cinq balles alors qu’il tentait de s’enfuir.

Il a d’abord été placé en garde à vue mais elle a été « rapidement levée » car l’état de santé du suspect « ne permettait pas qu’il soit entendu », a indiqué une source judiciaire.
[…]
Un policier a également « été blessé par balle à la jambe lors de l’intervention », selon une source policière.

Le président Emmanuel Macron a adressé sur Twitter ses « félicitations aux forces de l’ordre qui ont appréhendé l’auteur de l’attaque ». Le Premier ministre Edouard Philippe avait auparavant qualifié l’interpellé de suspect « principal, à ce stade ».

La transformation de supposés dirigeants en commentateurs de fait divers est particulièrement pitoyable, surtout vu le néant intellectuel de leurs interventions extrêmement convenues.

Trois cents policiers traquaient le véhicule qui a pris la fuite après avoir renversé les soldats.

On se demande presque comment il a fallu autant de temps pour qu’il soit arrêté. En fait, si l’on en croit Le Parisien, c’est un policier stagiaire à Argenteuil qui avait relevé son numéro d’immatriculation en voyant l’avant de la voiture endommagé. Le temps que ce numéro soit transmis à la hiérarchie, utilisé pour identifier la voiture, et que le GPS de celle-ci soit utilisé pour connaître sa position ; Benlatrèche était arrivé dans le Pas-de-Calais…

Notons la stupidité d’une fuite sur autoroute et celle de l’utilisation prolongée du véhicule ayant servi à l’attaque. Si cet algérien n’était pas un imbécile il serait toujours en cavale. C’est l’incompétence de ce terroriste islamiste qui a permis aux forces de l’ordre de la République anti-française de ne pas paraître totalement ridicules.

Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête, ouverte notamment pour « tentatives d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en lien avec une entreprise terroriste ».

Une perquisition a été menée dans un immeuble de Bezons (Val d’Oise), à proximité de Sartrouville (Yvelines), a constaté une journaliste de l’AFP. Des policiers cagoulés et parfois casqués en gardaient l’entrée.

La ministre des Armées, Florence Parly, a condamné un « acte lâche », et rendu visite avec le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb à trois des militaires blessés.

L’état de santé des blessés, qui font partie du 35e régiment d’infanterie de Belfort, « n’inspire plus d’inquiétude », selon le chef du gouvernement.

La ville cossue de Levallois-Perret abrite notamment le siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). L’attaque s’y est déroulée peu avant 08h00 en plein centre-ville, dans une rue piétonne et devant un immeuble HLM où les militaires de Sentinelle disposent d’un local au rez-de-chaussée.

« Une voiture qui était dans le quartier est arrivée » vers le groupe de soldats, « elle roulait doucement, à 5 mètres à peu près des militaires, elle a accéléré de manière à pouvoir les percuter », a expliqué M. Collomb.

Le Parisien rapporte pour sa part que l’algérien a percuté un véhicule militaire qui par rebond aurait percuté les soldats. Non pas que cela change grand chose.

« J’ai entendu un énorme bruit », a raconté à l’AFP Thierry Chappé, un résident de l’immeuble qui a vu depuis son balcon « deux militaires à terre, semblant inanimés », entourés d’une dizaine d’autres soldats.
[…]
Sentinelle se retrouve de nouveau visée alors que l’emploi massif de soldats sur le territoire national fait débat : certains politiques – surtout à droite – et militaires s’interrogent sur son efficacité, alors que les armées sont déjà très engagées sur les théâtres d’opérations extérieures, dans un contexte budgétaire tendu.

Le 14 juillet, Emmanuel Macron a annoncé que Sentinelle allait être revue « en profondeur ».

Je me demande bien de quelle manière il entend revoir le dispositif. Vu à quel point il est soumis à la (((communauté auto-élue))), il serait tout de même étonnant qu’il retire les soldats gardant les synagogues.

[…]
Samedi soir peu avant minuit à la tour Eiffel à Paris, un homme avait forcé un contrôle puis sorti un couteau en criant « Allah Akbar », avant de se rendre. L’homme a dit pendant sa garde à vue vouloir « commettre un attentat contre un militaire ». Il a été réhospitalisé d’office lundi en psychiatrie.

Même un psychiatre interrogé par l’AFP a admis qu’il est très rare que la cause d’une attaque soit essentiellement psychiatrique.

Les petites attaques désordonnées ont une plus grande probabilité d’être le fait de simples d’esprit tentant de « racheter leurs fautes » en s’attaquant à leurs ennemis religieux et raciaux (ce qui est une motivation générale des terroristes islamistes, dont ceux partis rejoindre l’État Islamique) ; mais les opérations meurtrières sérieusement planifiées – comme les attaques du 13 novembre 2015 – ne peuvent en aucun cas être expliquées par de vagues raisons psychiatriques.

Conclusion

Ce n’est qu’un petit épisode supplémentaire dans la guerre de basse intensité menée par les islamistes contre tout ce qui leur semble être la France. Cela ne va pas bouleverser une opinion publique désormais habituée à ces évènements, et il est donc vain d’en attendre un « réveil » miraculeux.

En même temps, puisque les autorités refusent totalement et définitivement d’attaquer le problème à sa source (la présence des bougnoules en France) ; ou même d’engager une répression plus féroce (comme l’ont fait certains pays arabes) ; on ne voit aucune raison pour que ces incidents ne se poursuivent pas ; dans un prélude à la féroce guerre raciale qui se prépare aujourd’hui dans tout l’Occident.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "Un algérien renverse volontairement six militaires à Levallois, il est arrêté après plusieurs heures de traque"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
10 août 2017 18 h 33 min

Le président Emmanuel Macron a adressé sur Twitter ses « félicitations aux forces de l’ordre qui ont appréhendé l’auteur de l’attaque ». Le Premier ministre Edouard Philippe avait auparavant qualifié l’interpellé de suspect « principal, à ce stade ».

Un vrai mongolien de Macron, » 6 outils su système blessés » dont 3 graves avec un blessés par balle, et le mec est content par ce les « outils » on fini par choper ce dégénéré, alors qu’avec un peu de prévention national-socialiste ces terroristes seraient bien au chaud dans des bon camps de vacance de chez nous.

SIMONE R
10 août 2017 19 h 31 min

On entend sur tous les merdias que l’évènement pose le bien fondé de, de quoi, de quoi ?? Et bien de l’opportunité de faire perdurer « l’opération sentinelle!! On imagine que très nombreux sont les français qui, eux, s’interrogent plutôt sur l’immigration-chance-pour-la-France ( titre du bouquin de (((Stasi))). Une fois de plus, un étranger, un arabe… Voila, bien sûr, le scandale, et le seul !

10 août 2017 20 h 09 min

L’opération Sentinelle sert principalement à protéger les juifs (mais bien sûr, cela la presse dominante ne vous le dira pas).

Tout à fait, un immeuble dans la ville loge plusieurs dizaines de militaires d’ailleurs. La raison de cette surprotection de la ville ? Je cite BFMTV ( selon mes souvenirs récents) : « plusieurs établissements Juifs dans la ville ». Mais les autres ils puent, nous on protège juste les judes hein !

10 août 2017 20 h 10 min

Ahahahaha ( rire jaune ) même le Figaro s’y met : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/08/10/01016-20170810ARTFIG00267-l-attaque-de-levallois-reste-mysterieuse.php
L’attaque reste mystérieuse…
Je n’en peut plus.

autescousios
11 août 2017 22 h 02 min

En fait ce crouille s’est fait arrêter uniquement parce qu’il est plus incompétent que nos chers policiers ripoublicains.
Rassurant… TRES rassurant…

« Selon une source policière, l’homme, qui n’était pas armé, a été blessé par cinq balles alors qu’il tentait de s’enfuir.
[…]
Un policier a également « été blessé par balle à la jambe lors de l’intervention », selon une source policière. »

Ce qui signifie que le flic a été blessé par un de ses collègues… encore plus rassurant… et enplus ce flic n’avait qu’une jambe et c’est là qu’il a été touché… vraiment pas de chance…
Et quand on voit la gueule de vainqueur du crouille, on a quand même du mal à s’imaginer que celles des flics puisse être pire… et pourtant…
Laurel et Hardy sont battus à plate couture.

wpDiscuz