Le C-Star vogue en Méditerranée, faisant face aux navires transporteurs de nègres

Nous avions précédemment relaté la campagne de financement lancée par les identitaires pour affréter un bateau dans le but de lutter contre le transport d’envahisseurs non-blancs en Méditerranée vers l’Europe – campagne un temps bloquée par PayPal.

En juillet, un bateau, le C-Star, était officiellement affrété. Il avait alors quitté Djibouti pour se diriger vers le théâtre des opérations. Retardé dans le canal de Suez à la suite de fausses accusations gauchistes, le navire – propriété de l’homme d’affaire suédois Sven Egerstrom mais doté d’un équipage hélas multiracial – avait aussi été un moment bloqué dans le port de Famagouste, dans la partie de Chypre sous occupation turque. Les antifas de toutes sortes s’étaient bruyamment réjouis, annonçant la « fin » de « Defend Europe », et en rajoutant sur les ennuis terribles qui bloqueraient le navire.

Fin juillet, cependant, le navire repartait, délesté de 20 sri-lankais et les accusations de faux levées. Enfin, en ce début de mois d’août, ayant pris à son bord les militants identitaires participant à la mission, il est arrivé au large des côtes libyennes.

Il y a quelques jours, les autorités italiennes ont saisi le Iuventa après des preuves accablantes de collusion avec les passeurs. L’objectif du C-Star sera principalement de harceler les navires des ONG, afin – à défaut de trouver des preuves explicites de collusion – de compliquer au maximum leurs opérations, réduisant ainsi leur capacité à transporter des envahisseurs vers l’Europe.

Le Monde :

Le bateau mesure 40 mètres de long et navigue en mer Méditerranée. A bord du C-Star, des militants d’extrême droite. Leur objectif avoué est de repousser les embarcations de migrants vers l’Afrique. Passé près de la Libye, samedi 5 août, le navire voguait, dimanche, vers la Tunisie. Des pêcheurs locaux ont déjà assuré qu’ils empêcheraient le navire d’accoster dans le port de Zarzis, situé dans le sud du pays. Lundi, le navire était effectivement bloqué à la lisière des eaux tunisiennes, au sud-est de Sfax.
[…]
Sur son site Internet, le groupe accuse les organisations non gouvernementales (ONG) de « faire passer clandestinement des centaines de milliers de migrants illégaux en Europe » et il promet de « faire quelque chose pour s’y opposer ». Un militant identitaire lyonnais présent sur le bateau, Clément Galant, a affirmé dans une vidéo diffusée en ligne que le navire ramènerait tout migrant sauvé « sur les côtes africaines ». Forcer un bateau croisant dans les eaux internationales à gagner la Libye serait illégal, selon le droit maritime international.

Le Monde et l’AFP font ici preuve de mauvaise foi : un « migrant sauvé », par définition, ne se trouve plus dans son bateau précédent, qui a coulé. Aucune loi n’oblige les navires sauvant les envahisseurs à les débarquer en Italie plutôt que sur la côte nord-africaine.

Notons aussi que selon le droit maritime international, les autorités italiennes n’ont nullement l’obligation de laisser entrer dans leurs eaux territoriales les navires transportant des envahisseurs africains ; c’est un choix délibéré.

Samedi, le navire a suivi à la trace l’Aquarius, un bateau affrété par les ONG françaises SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), au large des côtes libyennes. Des journalistes présents à bord de l’Aquarius ont enregistré la discussion radio qui s’est alors tenue entre les deux bateaux.

« Les identitaires ont fait des manœuvres d’approche pendant une heure. L’Aquarius a alors adopté les comportements qui s’imposent en changeant de direction, mais on ne connaît pas leur véritables intentions. C’est pour ça qu’on ne veut pas en dire plus », explique au Monde la vice-présidente de SOS Méditerranée, Sophie Beau.

Allons, c’est de notoriété publique, les identitaires ont installé des torpilles sur le C-Star afin de couler les navires des ONG ! Non mais sérieusement ; que craint-elle exactement ?

Le C-Star aurait ensuite approché le Golfo Azzuro, navire de l’ONG espagnole Pro-Activa Open Arms, selon des images de la télévision italienne.
[…]
Si le navire approche du port tunisien de Zarzis, « nous allons fermer le canal qui sert au ravitaillement. C’est la moindre des choses vu ce qui se passe en Méditerranée, la mort de musulmans et d’Africains » en mer, a prévenu le président de l’Association des marins pêcheurs, Chamseddine Bourassine.

On peut toujours compter sur les bougnoules pour être en faveur de l’invasion de l’Europe.

Un appel relayé sur Facebook par le puissant syndicat UGTT, qui a reçu le prix Nobel de la paix en 2015 avec trois autres organisations : « A tous les agents et employés des ports tunisiens : ne laissez pas le bateau du racisme C-Star souiller les ports de Tunisie. Expulsez-les comme ont fait vos frères à Zarzis et Sfax. »

Vendredi, l’ONG Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) s’était dite opposée à ce que le C-Star « accoste dans les ports tunisiens » et a appelé « le gouvernement à ne pas coopérer avec son équipage raciste et dangereux ».

Les bougnoules se mobilisent pour que les nègres puissent débarquer en Italie. Dans le même temps, il y a une forte opposition au Maghreb à une invasion nègre semblable, et dans les quartiers envahis de France, ces deux groupes se détestent souvent cordialement.

Le Blanc est un grand unificateur des vermines de toute sorte prêtes à oublier leurs querelles pour lui nuire.

Souhaitons que cette mission produise des résultats concrets, que ce soit en compliquant la tâche des passeurs et ONG ou en éveillant une flamme de résistance chez certains européens. Les commentaires de l’article du Monde, pour beaucoup hostiles à l’invasion bien que l’espace commentaire soit réservés aux abonnés, sont à ce titre plutôt réjouissant.

En tout cas, si on en juge aux cris hystériques contre la mission dans la presse dominante (« Le plus délirant, c’est que ces gens agissent en toute impunité », ose un « expert » interrogé par France Info), alors c’est assez efficace !

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

8 Commentaires sur "Le C-Star vogue en Méditerranée, faisant face aux navires transporteurs de nègres"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
8 août 2017 11 h 45 min

Bravo aux identitaires, on se met a leur place, je peux vous dire que ça doit pas etre facile tous les jours de mener une opération comme cela pour la défense de l’Europe avec tous les traîtres d’antifas de chaque pays.

8 août 2017 20 h 15 min

Pas forcément les antifas ici, juste des bougnoules.
Mais oui bravo à eux, que cela continue et qu’ils puissent empêcher quelques bateaux de nègres de venir en Europe.

RUDEL
8 août 2017 15 h 20 min

Le national-socialisme, ultime espoir.
par Vincent Reynouard.

Vidéos:
http://sansconcessiontv.org/phdnm/video-le-national-socialisme-ultime-espoir/

RenéD
8 août 2017 15 h 59 min

Bonjour. Pourriez-vous rappeler comment l’on peut aider financièrement les Identitaires pour les frais engendrés par le C-Star ? Merci d’avance.

Anonyme
9 août 2017 1 h 49 min

Tu dois aller sur le site Défend Europe, je crois que tu peux payer en bitcoins.

Anonyme2
9 août 2017 6 h 14 min

Je te donne ces infos pour te rendre service à toi et à ceux qui sont intéressés. Je ne suis pas un membre des ID.
-1) Fais les dons ici.
Minimum 10$. Tu peux payer par CB.
Ne pas oublier de lire « Terms and conditions » et « Privacy policy ».
-2) Pose et envoie tes questions ici à droite « personal request ».
Le porte-parole pour la France est Clément Galant.
Tu peux aussi t’adresser aux Id voir « contact » en bas.

Kugel
10 août 2017 10 h 06 min

J’avais émis des réserves sur l’opportunité de cette action dans un commentaire à un article sur le même sujet paru antérieurement, et je demeure sur mes positions.
Ce qu’ils font, c’est mieux que rien, certes, c’est bien si vous voulez, mais c’est grandement inapproprié.
ça consiste à donner un comprimé d’efferalgan à quelqu’un qui a de la fièvre, plutôt que de lui administrer les anti-biotiques qui élimineraient le bacille qui a causé la fièvre.
Je sais, on n’est pas nombreux, on n’a pas les moyens, etc., en attendant ces gens qui ont su mettre du temps, de l’argent, de l’énergie et du talent dans cette opération sont tous maintenant connus des flics et ils ne pourront jamais passer à la vitesse supérieure.

Prenons le problème à la racine au lieu de livrer des combats d’arrière-garde.

Alfur
10 août 2017 16 h 24 min

Les ID sont l’une des petites chiquenaudes qui aideront à atteindre « le point de bascule« 
-1) Les ID font ainsi incontestablement une certaine « pub » que je trouve positive à la cause de l’Europe blanche (bien plus que les vidéos NS…) ;
-2) Ils montrent que certaines actions sont possibles par de simples citoyens, avec de petits moyens, pourvu que ceux-ci soient motivés et organisés ;
-3) Surtout, le plus important, ils acquièrent une certaine expérience, voient et observent comment les choses, les trafics, se passent concrètement, sur le terrain ;
-4) Ils ont aussi aidé dans une certaine mesure les autorités italiennes et leur action peut encourager les ID d’Italie qui sont aussi engagés sur le terrain ;
-5) C’est aussi un bel exemple de coopération internationale (l’équipage est international FR, AUT, IT, UK etc.).
-6) Leurs actions ponctuelles peuvent devenir le noyau d’actions plus larges. Il faut commencer par quelque chose, au lieu d’attendre un « grand soir » qui ne viendra jamais.
Etc.

Les ID sont connus des flics depuis longtemps ! Valls et Cazeneuve s’en sont bien occupés !
Et, désolé de vous l’apprendre apparemment, ce site est aussi « sous surveillance »…
Je crois sentir une certaine « envie » dans vos propos : ils ont un certain courage, tout de même, il faut le reconnaître…

wpDiscuz