Un blanc assassiné pour avoir dit le mot « nègre », le procureur juif refuse d’engager des poursuites !

Traduction de l’article du Daily Stormer.


Il y a une perturbante « compréhension » culturelle en Amérique selon laquelle si un blanc dit le mot « nègre » dans le moindre contexte, le juge dread-locks le plus proche a le droit de le tuer. Si quelqu’un vous agresse racialement, et que vous répondez de manière analogue, vous êtes coupables peu importe le reste si vous êtes de la mauvaise race.

Jusqu’à présent, cela n’avait jamais été officiellement inscrit dans la loi. La plupart du temps, l’assassin noir recevrait une inculpation plus faible et serait relâché dans la rue pour tuer à nouveau, mais ferait tout de même de la prison.

Dans le cas de la mort du père de famille David Grant, qui a été assassiné après avoir dit « nègre » lors d’une dispute enflammée avec un étudiant noir qui refusait de le payer pour ses services de tutorat, le procureur d’État du comté de Broward (((Michaël J. Satz))) abandonne toutes les charges contre son tueur en dépit de preuves écrasantes.

Le précédent légal que cela établi est choquant.

WPTV :

Cinq ans après que le natif de West Palm Beach, David Grant, a été tué en dehors d’un Dunkin’ Donuts dans le comté de Broward, sa soeur Carol Field espérait que la justice serait enfin rendue.

En lieu et place, l’État a abandonné toutes les charges contre le suspect Joni Donley de Riviera Beach.

« Aujourd’hui est l’un des jours les plus tristes de ma vie », a déclaré Field. « Ils laissent tout bonnement un tueur s’en aller libre. »

L’État a argué qu’il n’avait pas a assez de preuve.

« Seulement parce que le bureau du procureur d’État n’a pas préservé le témoignage d’un témoin clé », a déclaré Field. « En dehors de cela il y avait plein de preuves. »

Selon les rapports de la police et les dépositions des témoins, Donley affrontait Grant à propos de paiements. Grant donnait des cours particuliers à Donley en mathématiques.

Le combat a dégénéré et un témoin a dit que Grant a utilisé le mot en n et que Donley a alors commencé a le frapper à coup de poing et à l’étouffer.

Field a dit qu’elle a été choquée d’entendre qu’il avait utilisé des insultes raciales mais a dit que cela ne signifie pas qu’il méritait de mourir.

« Je n’étais pas là et je ne sais pas ce qui s’est dit », a déclaré Field. « Ce que je sais est cela : en aucune circonstance il est jamais acceptable ou correct d’agresser physiquement.

Le médecin légiste a qualifié la mort de Grant d’homicide et de conséquence d’un étranglement.

Donley a été arrêté et interrogé au commissariat de police.

Selon le rapport de la police, les policiers lui ont dit que Grant était mort et Donley a commencé à ramper au sol disant : « Oh, mon Dieu, j’ai pris une vie. (…) Cela ne peut pas se produire. »

« C’est totalement confus pour moi comment le bureau du procureur d’État ne pourrait pas poursuivre un cas comme celui-ci », a déclaré Field.

Il y a 100 ans, cela aurait provoqué des manifestations furieuses. Aujourd’hui, c’est dissimulé, aucun (((grand titre de presse))) ne le couvre parce qu’ils savent que c’est un manquement scandaleux à la justice, mais qu’ils approuvent !

Lackz, Zucker, Baron, Ochs-Sulzberger : vous ne savez pas ce qui se passe dans votre pays parce que les Juifs sont occupés à dépeindre George Zimmerman1 ou rapporter les doses de crème glacée consommées par Donald Trump.

Un blanc tuant un nègre après avoir été insulté et s’en tirant sans inculpation ferait la Une dans les médias partout sur la planète. Bon sang, un blanc qualifiant un noir de « nègre » et se défendant quand le noir l’attaque serait inculpé.

Si la nouvelle norme est que quelqu’un dans la rue peut se « faire justice soi-même » contre quelqu’un ayant brisé un tabou politique arbitraire que les Noirs eux-mêmes violent à chaque phrase, est-ce si loin d’autoriser à exécuter les gens pour leurs croyances politiques ?

Les Juifs et leur clique de soutiens aimeraient exécuter tous les journalistes du Daily Stormer, ils ne sont pas seulement sûrs s’ils peuvent le faire sans conséquence pour le moment. Pourquoi les boss mafieux de la Casher Nostra ne voudraient-ils pas éliminer les témoins de ce qu’ils font à l’Amérique ?

La Judenpresse ne va pas rapporter des affaires comme celle-ci, mais nous allons certainement le faire.


1. Zimmerman, métis euro-amérindien, faisait partie d’un groupe d’autodéfense en Floride. Il avait été agressé en 2012 par le nègre Trayvon Martin, et frappé au sol il s’était défendu en saisissant son arme et en abattant son agresseur. Les tribunaux ont confirmé qu’il avait agi en état de légitime défense ; mais les (((médias))) avaient dépeint le nègre comme une pauvre petite victime innocente d’un assassinat raciste, et Zimmerman était présenté comme blanc afin d’alimenter le discours anti-blanc. Cette affaire poussa beaucoup de jeunes blancs à reconsidérer leur vision des choses et à comprendre certaines réalités raciales. Ce fut le cas pour le héros blanc Dylann Roof qui découvrit de là l’ampleur de la criminalité nègre à l’encontre des Blancs.
2. L’article du Daily Stormer présente une capture d’écran d’un article du 11 mai 2017 de la partie « politique » de CNN critiquant Trump car il prendrait deux doses de glace contre une pour les autres.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

17 Commentaires sur "Un blanc assassiné pour avoir dit le mot « nègre », le procureur juif refuse d’engager des poursuites !"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Gudridur
12 juillet 2017 16 h 12 min

Je rajoute que l’affaire a l’origine de sa mort est tout à fait onirique. Tenter d’inculquer des éléments de mathématique même les plus triviaux à un noir revient à espérer apprendre aux macaques à parler.
Voici un de mes plus redoutables rostres pour harponner le rafiot de l’égalitarisme : http://www.imo-official.org/countries.aspx
Pas un pays africain (noir ou marron) n’a remporté ne serait ce qu’une médaille ! À l’opposé les nations asiatiques raflent à tout va (l’Iran fait seul office de lusus naturae mais je crois pouvoir l’expliquer par leur sang aryen)

12 juillet 2017 20 h 53 min

Donner des cours pour… se faire voler sa vie.

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
12 juillet 2017 22 h 04 min

Moralité : N’éduquez jamais un nègre.

12 juillet 2017 22 h 11 min

Rectification : ne jamais TENTER d’éduquer un nègre. La nuance est là !

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
12 juillet 2017 22 h 18 min

HAHAHA! On pourrait rajouter

ne jamais TENTER d’éduquer un nègre si votre procureur d’État est un youtre

13 juillet 2017 23 h 08 min

Et comme on sait que les youtres sont souvent juges…nous savons quoi faire.

13 juillet 2017 23 h 42 min

Savons dans lesquels on n’a pas retrouvé d'(((A.D.N.)))

14 juillet 2017 9 h 17 min

Escritor tu viens de m’achever avec tes savons ! 🙂

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
14 juillet 2017 18 h 50 min

Le (((savon))) saveur barbecue.

Bardamu
12 janvier 2018 19 h 30 min

Barbecue :De la barbe à la queue…Embrochez tous les youtres…

Bardamu
12 janvier 2018 19 h 28 min

Youtres and niggers: Napalm !

Bardamu
12 janvier 2018 19 h 27 min

Les Pro cureurs sont tous des youtres…

Bardamu
12 janvier 2018 19 h 35 min

Un negg ne s’éduque pas…

Bardamu
12 janvier 2018 19 h 26 min

Un nègre ne s’éduque pas…La Chicote…

génocidaire
12 juillet 2017 23 h 41 min

On dirait Patrice Evra

PS : pourquoi utiliser le mot juif et non pas youtre ?

Bardamu
12 janvier 2018 19 h 34 min

Juif Suss Juif suce, le youtre aussi..Le huitième jour…Mamma mia…

Bardamu
12 janvier 2018 19 h 24 min

Napalm !

wpDiscuz