Danièle Obono, la négresse députée de la « France Insoumise » qui nique la France

L’extrême-gauche crache sur la France. Ce n’est pas exactement une découverte. Mais elle n’aime pas qu’on le lui fasse remarquer. Elle aime encore moins qu’on touche à ses protégés subhumains.

Le Figaro :

La polémique enfle depuis ce mercredi. Invitée des Grandes Gueules de RMC, la nouvelle députée LFI de Paris Danielle Obono s’est trouvée interrogée sur l’un de ses engagements passés. Aux côtés d’autres responsables politiques, comme Noël Mamère, Olivier Besancenot ou Eva Joly, Danielle Obono avait signé une pétition de soutien au groupe ZEP, parue en 2012 dans Les Inrockuptibles. Le groupe était alors visé par une plainte déposée par une association d’extrême droite pour un couplet proclamant notamment « nique la France ». Un engagement qu’a assumé la députée.

Elle a défendu ce soutien à ZEP au nom de la « liberté d’expression ». L’extrême-gauche aime la « liberté d’expression » quand il s’agiter de « niquer » la France ou les Blancs.

Bizarrement, par contre, on ne les entend jamais remettre en cause les lois anti-racistes qui rendent passible de prison et d’amendes des expression comme « Nique les Nègres ! » ou « Nique les Arabes ! » (même si le raciste blanc préfère généralement des mots un peu plus élégants que « niquer » et aime à jouer d’humour avec les mythes du Système : au four les Juifs !).

Interrogée ensuite sur son envie de dire « vive la France » à l’occasion de son entrée au Palais Bourbon, elle soupire: « Pourquoi “vive la France” ? Oui je peux dire “vive la France”, mais pourquoi ? Pour le 14 juillet ? »

C’est une manière de dire qu’elle est capable de faire la comédie en disant « vive la France », mais qu’elle n’y croit absolument pas.

Voici la vidéo des échanges complets :

Elle s’exprime de manière assez décente pour une négresse, mais sur le fond les choses sont claires.

Son interrogation a soulevé une vive polémique assimilée à du racisme par les responsables de la France Insoumise.

Et voilà ! On remet en cause un non-blanc, hop l’extrême-gauche hurle au « racisme » (très méchant parce qu’il heurte les sentiments des envahisseurs). Je me répète, mais ces gens là ne signent jamais de pétition contre les poursuites pénales pour des propos jugés racistes à l’encontre de non-blancs.

Invitée sur RFI ce vendredi, la députée de Paris Danielle Obono s’est expliquée : « Regretter, ce n’est pas ma démarche, je suis militante politique depuis des années, je veux convaincre avec mes idées ». « C’est important de défendre les libertés démocratiques, la liberté d’expression, c’est dans ce cadre que j’ai participé avec d’autres à cette pétition », a-t-elle souligné.

Hypocrite.

Avant de plaider: « Il faut aller au-delà et essayer de comprendre ce qu’il y a derrière ». Quant aux reproches portant sur son manque d’entrain à proclamer « vive la France », la jeune élue n’en a pas fait mention.

C’est un autre député, Éric Coquerel, invité sur France Info, qui est monté au créneau pour dénoncer des arrières pensés racistes. Lui-même est signataire de la pétition incriminée. « Moi ce qui m’étonne c’est que depuis 2012, ni moi, ni Besancenot, ni Noël Mamère, on ne nous a jamais parlé de cette affaire. Et je vais vous dire pourquoi on en parle, parce qu’elle est noire. Voilà la réalité. Je pense qu’il y a un racisme patent dans ce qui a été fait. Je suis totalement solidaire de Danielle Obono », affirme le coordinateur du Parti de Gauche.

S’il est anormal que cette vermine anti-française n’ait jamais été confrontée sur ce terrain ; il n’a probablement pas entièrement tort de dire que la race d’Obono a joué : même pour les anti-racistes de RMC qui ne voient pas que sa négritude rend impossible qu’elle soit française, l’idée latente qu’elle est « moins française » existe.

Ceci dit, cela ne change pas la réponse qu’a faite la négresse aux questions qui lui ont été posées.

Le nouveau député de Seine-Saint-Denis est particulièrement agacé qu’il ait été demandé à sa camarade LFI de proclamer son attachement patriotique.

Et de vanter le « patriotisme républicain » de LFI (qui consiste apparemment en quelques mesures économiques protectionnistes et en l’attachement à la République).

Si le socialisme au sens originel de volonté de protection sociale des travailleurs est parfaitement compatible avec le nationalisme (le national-socialisme allemand en est une des nombreuses preuves) – et en fait même, en est renforcé – ; le gauchisme internationaliste partisan de toutes les dégénérescences est lui totalement incompatible avec toute volonté sincère de protection nationale.

[…]
« Ce n’est pas qu’elle a du mal à dire “vive la France”. Avec Danielle, on chante la Marseillaise à la fin des discours, ce n’est pas du tout le problème (…) Il a derrière ça une espèce de paternalisme et de racisme ambiant », juge-t-il, pour conclure.

Sur son compte Facebook, Jean-Luc Mélenchon s’est lui aussi insurgé face à la polémique. « Amitié, affection et respect pour le sang-froid de Danièle Obono, députée de Paris, agressée sur les plateaux de télé par des chiens de garde médiatiques qui ne se rendent même plus compte que leur machisme est teinté d’une forme de racisme insupportable. Solidarité avec elle face au déchaînement de haine venant de l’extrême droite ainsi déclenché par les employés des neuf milliardaires qui contrôlent 90% de la presse », a-t-il posté, dans un billet signé de sa main sur Facebook.

L’accusation de « machisme » vient s’ajouter à celle de « racisme » et de « haine », évidemment. Il est aussi particulièrement piquant que ce traître adorateur des métèques dénonce (à raison) le contrôle de la presse par des oligarques et se présente comme opposant du Système alors que sur l’écrasante majorité des sujets non-économiques, la presse du Système va dans la même direction que lui, seulement souvent en moins extrême.

Être extrêmement en faveur des thèses anti-blanches du Système, c’est une manière assez spéciale d’être une « opposition » radicale…

Invité des Grandes Gueules ce vendredi, Alexis Corbière y est allé lui aussi de sa charge: « Ne faites pas semblant de ne pas le comprendre parce que je vais vous dire : vous m’avez invité des tas d’années aux Grandes Gueules, vous ne m’avez jamais posé la question pour savoir si j’aimais la France ou pas. Vous ne m’avez jamais demandé de dire “vive la France”. Parce que moi je m’appelle Alexis Corbière, je ne m’appelle pas Danièle Obono. Ça me blesse et ça blesse beaucoup de gens ».

Oublions donc que Danièle Obono a admis implicitement ne pas sincèrement aimer la France !

On notera aussi qu’Obono, ayant reçu la pseudo-nationalité française en 2011 seulement, était présenté par de nombreux médias comme titulaire d’un doctorat – alors que ce n’est pas le cas.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

29 Commentaires sur "Danièle Obono, la négresse députée de la « France Insoumise » qui nique la France"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Frère Orania
27 juin 2017 11 h 27 min

Sans la France, cette dame serait exploitée dans une plantation de bananes pour un salaire de crève-la-faim, à nourrir neuf enfants puant l’huile de poisson, excisée du clitoris, probablement violée plusieurs fois après avoir été vendue, cloitrée dans un village sordide et miteux infesté de moustiques porteurs de la malaria et entourée de bamboulas hystériques, sidaïques et priapiques, kalachnikov rouillées en bandoulière et chiquant du bétel dans une case de merde séchée d’éléphants. Aujourd’hui, elle est installée confortablement en France. Pour elle, ce pays est un paillasson sur lequel elle s’essuie allègrement les pieds. La photo parle d’elle même. On voit clairement qu’elle est manipulée par quelques esclavagistes politiques anti-blanc néo-marxistes, trop bête par elle-même – c’est une évidence – que pour maitriser le discours et toutes les subtilités du jeu politique. Ces femmes noires sont d’une bêtise crasse stupéfiante.

28 juin 2017 10 h 47 min

Elles sont d’une bêtise stupéfiante et il est temps de les remettre à leur place, et pas que les nègresses.

franpo
28 juin 2017 14 h 54 min

Belle analyse!

Ririgogololo
29 juin 2017 18 h 51 min

Elle, elle a le droit de nous détester, car nous sommes des racistes, des méchants, peut-être qu’elle se rend compte de l’arnaque et qu’elle joue le jeu, mais Certains. Ne se rendent pas compte. Qu’ils sont raciste envers nous

Ramstain
19 juin 2018 21 h 01 min

Si elle ne peut dire vive la France je suis curieux de savoir quel pays mérite son admiration? Le Tchad?!

Pakounta
27 juin 2017 13 h 02 min

Obonobo, députée, c’est inadmissible. On n’est pas au zoo. C’était prévisible, les bonobos passent leur temps à niquer. Ici, la France

27 juin 2017 22 h 43 min

Comme dirait le très cher poète nègre Kaaris ( je déconne bien sûr tout le monde sait que c’est un philosophe) : les singes viennent de sortir du zoo.

Michael
28 juin 2017 14 h 48 min

Le singe descend de la négresse.
A ce rythme d’afro-bougnoulisation un de ces primates pourrait bientôt être Président de la démocratie française. La satire rejoint la réalité, un peu comme dans ‘idiocracy’ ; https://www.youtube.com/watch?v=sGUNPMPrxvA

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
27 juin 2017 17 h 02 min

Donc je résume selon cette négresse au nom de la (((liberté d’expression))) et de la création artistique on à le droit de dire

« Nique la France »

, mais prononcer la phrase suivante :

« Les nègres et les arabes doivent retourner en Afrique »

cela devient raciste et contraire à la (((liberté d’expression)))?

Je souhaite que Blanche Europe possède un jour une radio et une chaîne afin de démontrer sa créativité artistique national-socialiste avec la bienveillance de la dite (((liberté d’expression))).

fleur de lys
27 juin 2017 17 h 32 min

Bonsoir

C’est simple: La planète des singes et la vermine rampante mahométane hors d’ Europe, hors de la Civilisation

J’ai grand pitié des Français; j’aime les étrangers mais chez eux , boutons-les hors de France

Jeanne D’Arc

Bonne soirée à tous

franpo
28 juin 2017 15 h 04 min

Absolument. Ils ne servent à rien, il faut les renvoyer dans leur Afrique bouffer leur manioc et leurs bananes. Il y a des richesses qu’ils ne seraient pas capables d’exploiter et de nous vendre sans faire appel à nos compétences qu’ils n’ont pas. On ne pourrait même pas leur acheter leur marchandises puisqu’ils sont incapables de produire seuls quoi que ce soit, sauf des ribanbelles de marmailles. Aprés qu’ils soient chez eux, ne plus intervenir et les ignorer afin que la nature fasse la sélection. A ce propos, les ONG sont des criminels de l’Humanié qu’ils faudra juger un jour!

27 juin 2017 22 h 50 min

Une radio pour commencer cela serait vraiment pas mal. L’idée est souvent évoquée par ici j’ai l’impression ! Nous serions la cible de la justice mais cela pourrait être enrichissant et très intéressant pour le dévellopement du site.

STOP GÉNOCIDE DES BLANC
28 juin 2017 12 h 28 min

Faudrait une radio pirate installer sur un bateau au large des cotes, mais comment financer tout ça???

Darkeuclyde
28 juin 2017 16 h 13 min

« mais comment financer tout ça??? » Avec du temps et notre argent bien sûr.

29 juin 2017 9 h 47 min

Une radio internet est beaucoup moins couteuse, plus facile à dissimuler ( site web étranger) et pas de possibilités de faire de perquisitions. Alors qu’une radio pirate ils remontent le signal et t’envoi le GIGN en bateaux…
Et l’argent comme dit Darkeuclyde de notre poche ou alors on trouve une activité pour financer tout ça.

Brenshann
30 juin 2017 13 h 50 min

Le problème, c’est que si le média en question ne diffuse pas accidentellement auprès de tout le monde (en cherchant les stations de radios, en parcourant les chaines de TV,…), le média ne diffuse qu’à ceux qui vont délibérément aller le regarder ou l’écouter, c’est à dire les convertis. Et c’est le problème d’internet.

30 juin 2017 18 h 37 min

Totalement d’accord avec toi, c’est pour cela qu’il faudrait essayer de diffuser plus massivement nos « chaines d’informations ».

Le Tosque
27 juin 2017 17 h 40 min

Il faudrait deux paires de guillemets, une autour de France et une autre autour de «insoumise», car ces «idiots utiles» ne font que suivre à la lettre les instructions des maîtres de ce monde. Ceux-ci ont décidé que les Européens les font chier, que ce sont des récalcitrants, des ingérables … et aussi (du point de vue Anglais et Américain) de dangereux compétiteurs … et que les braves nègres et bougnoules – qui sont bel et bien leurs frères spirituels – feraient une bien meilleure clientèle.

matate
27 juin 2017 19 h 55 min

Ca fait monter comme des envies de destruction.

wpDiscuz