Presque pas de noirs et de chicanos en Science, 229.000 dollars pour une « étude » supposant que ce serait du aux « micro-agressions »

Qu’est-ce que sont les « micro-agressions » ?

Le terme « micro-agression » est un élément du jargon gauchiste nord-américain, qui ne s’est pas encore répandu en Europe. Pour pouvoir le comprendre, il faut connaître deux autres éléments de ces théories gauchistes nord-américaines :

  • Leur définition du racisme : « préjugés + pouvoir ».
  • Leur théorie du « racisme structurel » dont seraient victimes les non-Blancs et du « privilège blanc » dont bénéficieraient les Blancs.

Par exemple si un noir viole une blanche par hostilité raciale ou dit qu’il faudrait tuer tous les Blancs, ce ne serait pas raciste parce que les Noirs seraient un groupe « opprimé » ; alors qu’à peu près toutes les actions d’un blanc peuvent être interprétées comme racistes.

Les micro-agressions seraient des actions apparemment anodines qui opprimeraient terriblement les non-Blancs. Les sentiments heurtés de ces derniers les mèneraient ensuite à l’échec scolaire, universitaire et professionnel.

John Wayne riant
Le rire de l’oppression !

Pour mieux appréhender ce délire des micro-agressions, examinons quelques exemples que les gauchistes considèrent le plus sérieusement comme « oppressifs » et « racistes ».

Ainsi, selon une liste sur le site de l’université du Minnesota (en) :

  • « D’où viens-tu ? » quand demandé à un asiatique ou à un chicano serait une micro-agression raciste car sous-entendant qu’ils viennent d’ailleurs que les États-Unis. Même s’ils viennent bien d’ailleurs.
  • Faire un compliment sur l’intelligence d’un non-blanc serait raciste car sous-entendant que les non-Blancs sont moins intelligents (ce qui est vrai dans le cas général et inconsciemment compris par la plupart). Constater que les Asiatiques sont assez doués et travailleurs serait aussi une micro-agression raciste, apparemment.
  • « Il n’y a qu’une race, la race humaine » : quand un blanc tente de nier les races pour une raison ou une autre, ce serait aussi une micro-agression raciste ; parce que cela nierait les difficultés vécues par les pauvres non-Blancs, et leur identité.
  • Les Blancs se montrant particulièrement prudents auprès de non-Blancs seraient aussi coupable de micro-agressions, parce que cela diffuserait le message que les Noirs ou les Chicanos sont particulièrement criminels. Peu importe que les statistiques confirment que c’est exactement le cas et qu’une attitude de prudence généralisée est la plus rationnelle pour éviter des ennuis.
  • Nier être raciste. Oui, tous les Blancs sont de grands méchants dans la théorie anti-blanche promue par (((qui on sait))), nier être un oppresseur serait donc particulièrement vil. Citer le fait d’avoir des amis non-blancs serait une micro-agression supplémentaire. Heureusement que les nazis sont là pour défendre leur racisme haut et fort, épargnant aux non-Blancs ces terribles micro-agressions !
  • Soutenir que les emplois et places universitaires devraient être attribués au mérite serait aussi une micro-agression, parce que cela sous-entendrait que la « discrimination positive » serait injuste et que les résultats mauvais des non-Blancs (hors Asiatiques) seraient de leur propre responsabilité plutôt que de celle des Blancs.
  • Être gêné par le bruit excessif d’un noir ou le silence d’un asiatique serait une micro-agression, parce que cela nierait leur culture. Il faudrait adorer le vacarme des Noirs.
  • Quand un non-blanc reçoit moins d’attention qu’un blanc dans un magasin ou qu’il est pris pour un employé.
  • Il y a aussi la catégorie des « micro-agressions environnementales » : avoir les bâtiments d’une université nommés d’après des hommes blancs serait une terrible micro-agression (peu importe que ce sont eux qui ont fondé l’université et fait son succès). Les séries télévisés et films qui montreraient essentiellement des Blancs seraient aussi une « micro-agression » (bien que ça doit être difficile à trouver de nos jours vu qu'(((Hollywood))) ne fait que cracher sur l’Homme Blanc).
Emeute en Afrique du Sud
Aboutissement logique : en Afrique du Sud, des « étudiants » noirs veulent supprimer la « science blanche ».
  • Toutes les expressions avec un ton racial et toutes les imitations d’accents.

D’un point de vue scientifique, il n’y a aucune étude sérieuse corroborant la thèse selon laquelle ces évènements anodins détruiraient les capacités de travail et d’intelligence des « victimes ».

Concrètement, cette théorie est construite pour expliquer pourquoi les non-Blancs envahissant nos pays obtiennent des résultats aussi lamentables (hormis les Est-Asiatiques) ; tout en diabolisant à outrance les Blancs et en leur niant le droit de lutter pour leurs propres intérêts.

En vérité, défendre les intérêts des siens est la chose la plus morale qui soit.

Une négresse reçoit 229.000 dollars pour étudier les micro-agressions

The Daily Caller :

La Fondation Nationale pour la Science a accordé à un professeur plus de 200.000 dollars pour étudier les micro-agressions. Spécifiquement, son étude cherche à identifier comment les micro-agressions empêchent les minorités raciales de former une plus grande partie des emplois dans le domaine de la science, de la technologie,de l’ingénierie et des mathématiques, et elle cherche à augmenter la représentation des minorités dans ces domaines.

Quand un noir est « victime d’une micro-agression », il déciderait soudain qu’il ne voudra jamais faire des études en science, et d’ailleurs pas vraiment d’études ; préférant être pauvre et idiot.

Cela confine à l’absurde.

C’est d’autant plus absurde que les différences raciales dans les résultats des examens sont déjà extrêmement marquées à l’issue du lycée ; et qu’il n’y a aucune raison pour qu’elles s’inversent à l’université.

Si les domaines scientifiques voient une sous-représentation particulièrement forte des Noirs et des Chicanos, c’est parce qu’il est difficile d’y tricher. On peut peut-être faire du rap pour avoir un diplôme en littérature à Harvard ; mais difficile de faire une promotion artificielle similaire quand il faut comprendre des concepts mathématiques rigoureux.

Mary Atwater, un professeur d’enseignement des sciences et mathématiques à l’université de Géorgie [ndt : un État du Sud] a reçu une dotation de 229.061 dollars pour étudier les micro-agressions et leurs implications, selon un communiqué de l’université diffusé lundi [15 mai].

Mary Atwater
Mary Atwater sera payée à ne rien faire d’utile. Cela ne devrait pas la dépayser.

« Cette dotation peut avoir un impact sur le nombre de membres de faculté afro-américains et latinos que nous avons en enseignement des sciences », a déclaré Atwater dans le communiqué de l’université.
[…]
Le professeur étudiera les « micro-agresseurs », qui sont sans doute les auteurs de micro-agressions, à travers les programmes d’enseignement scientifique de sept universités différentes. Atwater prévoit de recruter l’aide de quelques étudiants diplomés de l’université de Géorgie et de l’université de Columbia pour créer l’étude, qui utilisera la « théorie critique raciale » [ndt : une théorie qui dit que les Blancs profiteraient d’un racisme institutionnel], ainsi que pour ses examens d’attitude implicite et entretiens complémentaires.

Il ne manque plus qu’une estimation du (((New York Times))) nous disant, sans aucune preuve, que des centaines de milliards de dollars seraient perdus annuellement à cause des « micro-agressions » et on aura la totale.

Conclusion

Naturellement, nous aurions tous pu donner l’explication pour la sous-représentations des Noirs et des Chicanos en science pour un tarif beaucoup, beaucoup plus faible : les différences raciales en intelligence, constamment vérifiées partout autour du globe.

Mais pour les zélateurs de l’égalitarisme racial, il est inacceptable d’envisager que certains groupes raciaux sont moins intelligents que d’autres. La Science ayant un grand crédit dans l’opinion publique, elle est dévoyée afin d’essayer de justifier la religion au pouvoir.

Le côté positif de tout cela, c’est qu’allant toujours plus loin dans la négation de la réalité, le Système va se saborder. Plus les postes de décision seront truffés d’incapables promus au nom de la « diversité », moins le Système sera efficace. Corrompu et incompétent, il sera mûr pour une révolution.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

11 Commentaires sur "Presque pas de noirs et de chicanos en Science, 229.000 dollars pour une « étude » supposant que ce serait du aux « micro-agressions »"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
romolampkin
23 mai 2017 9 h 52 min

Cela me rappelle, toute proportion gardée, un épisode vu récemment d’une série nommée « The 100 ». Les survivants de la race humaine doivent se réfugier dans un bunker souterrain pour échapper aux radiations qui vont contaminer la terre. Il y a 12 « tribus » L’une d’entre elles (celles dont sont issus les « héros ») vient d’une station spatiale : ils sont familiers avec la technologie, ont des médecins,des ingénieurs, etc… Les 11 autres sont des « grounders » des sauvages ayant régressé jusqu’à un niveau primitif qui ne vivent que par et pour la violence. Le bunker comporte 1200 places et le commandant suprême des 11 tribus (une femme issue de la tribu des « héros ») décide que chaque tribu aura le droit équitablement à 100 survivants. Evidemment les « héros » protestent : ce sont eux et eux seuls qui vont entretenir, réparer, perfectionner et faire marché au quotidien les installations de haute technologie du bunker et ce pour tous les autres. Ce sont eux qui ont rechercher et découvert le bunker alors que les autres s’entretuaient. Ils réclament en échange d’être sauvés en priorité. Mais heureusement, leurs gentils leaders (Un noir et une blanche lesbienne) leur rappelle les valeurs de l’entraide et du partage et qu’ils sont tous égaux. Les révoltés (blancs) refusent ce sort et veulent se battre. Mais le gentil leader les gaze tous (tout cela n’est pas très Charlie) avec un soporifique et fait un tri en n’en gardant que 100 et en faisant rentrer 100 sauvages de chaque clan. Tout est bien qui finit bien. Pleurs de soulagement des héros tandis que les méchants brûlent sous les radiations à l’extérieur.

TOutes ressemblances etc, etc…

Jean
23 mai 2017 10 h 42 min

Je préfère 300 …

23 mai 2017 21 h 37 min

Moi aussi…

Sonny Crockett
23 mai 2017 19 h 28 min

A noter également la quasi absence de noirs et d’arabes dans les plus hauts lieux de la culture Française et Européenne….Les musées, les théâtres, les châteaux, les opéras, les expos, les librairies etc……Tout ce qu’il y a de plus beau et raffiné dans notre pays semble les dégoûter…..

Pour ne plus voir les métèques, vous savez ou il faut aller !!

25 mai 2017 9 h 49 min

Sur le site de Blanche Europe !

23 mai 2017 21 h 38 min

Parler d’un non Blanc est devenu raciste alors ne leur parlons pas et ne les mentionnons jamais. Comme si ils n’existaient pas. Ah ben non ils trouveraient toujours une excuse pour nous taxer de racistes.

Eric
23 mai 2017 23 h 34 min

Comment expliquer que le peut de noirs qu il y est en science comme par exemple la physicienne, mathématicienne et ingénieur spatiale afro-américaine Katherine Johnson soit plus inteligent que leurs autre frères noirs et arrivent à réussir dans ces domaines…

albert.
24 mai 2017 11 h 59 min

Il y a près d’un siècle le Dr. Alexis Carrel constatait l’absence de certaines ethnies parmi les étudiants US . En abaissant considérablement les conditions d’accès à l’enseignement supérieur les choses ont un peu changé depuis . Il n’en demeure pas moins que sans discrimination positive il n’y aurait dans les bonnes universités quasiment aucun Africain , aucun Arabe et aucun Latino …
Qui ne le sait ?
– les pays d’Asie orientale imposent un examen souvent très sélectif aux candidats à l’Université . Ils se classent chaque année en tête en mathématiques et en sciences .
Regardez l’équipe US aux dernière Olympiades de Mathématiques : sur 5 candidats 3  » erhnic Chinese « .
Nous sommes éliminés . Quant aux Africains et autres du même genre ils n’ont jamais été dans la cour des grands et ils n’y accéderont jamais . Nuls , irrémédiablement nuls .

Jean
24 mai 2017 13 h 50 min

Pour répondre à Eric, il s’agit de stats et de dispersion, on a donc un pic moyen et donc des extremum rares. Voici l’illustration de cette dispersion pour des européens:

Jean
24 mai 2017 13 h 56 min

Plus illustratif encore: (Merci au vénérable admin qui fusionnera mes messages) :

OTOOSAN
24 mai 2017 9 h 25 min
wpDiscuz