Obama veut nommer encore un autre juif à la Cour Suprême américaine

Ce qui ferait que cette institution – extrêmement importante dans le système américain – compterait 4 juifs parmi ses 9 membres.

Le contexte

Le juge conservateur Antonin Scalia est mort – d’une manière il faut le dire très suspecte puisque sa mort a été déclarée naturelle sans réaliser la moindre autopsie.

Scalia estimait qu’il fallait interpréter la Constitution en considérant ce que les mots signifiaient quand ils ont été écrits. En d’autres mots, il voulait l’appliquer à la lettre, comme ce devrait être toujours le cas pour n’importe quel texte légal. En comparaison, le juridisme promu par les juifs explique que l’interprétation est nettement plus permissive.

La conséquence en est que le texte ne veut plus rien dire et que la Cour Suprême peut effectivement décider absolument ce qu’elle veut grâce aux « interprétations ».

caricature-cour-suprc3aame
Caricature de la Constitution américaine, des mots effacés pour laisser « Nous, la Cour Suprême, faisons les lois »

Les juges à la Cour Suprême sont nommés à vie. Un juge nuisible peut donc l’être pendant 20 ou 30 ans.

Il y avait avant la mort de Scalia 4 juges classés « libéraux » et 5 classés « conservateur »- ce qui n’avait pas empêché cette Cour Suprême de forcer les États à mettre en oeuvre un mariage homosexuel il y a de cela quelques mois.

Concrètement, si un nouveau juge « libéral » est nommé, c’est à moyen terme la fin des 1er et 2ème amendements de la constitution américaine qui garantissent la liberté d’expression et le droit de porter des armes.

Les juifs américains sont à peu près tous « libéraux », les néo-conservateurs voulant juste plus de guerres pour Israël mais étant pour l’essentiel d’accord avec les libéraux sur le programme sociétal. Trois des juges sont actuellement juifs (et Sonia Sotomayor est aussi possiblement une marrane, ce qui ferait quatre).

Les juges sont nommés par le président mais le Sénat (aux mains des républicains) doit valider la nomination – il existe donc une réelle possibilité de blocage dans l’espoir qu’un républicain gagne à la présidentielle.

Le candidat présenté par Obama

Jewish Daily Forward :

Le président Barack Obama a sélectionné Merrick Garland pour la cour suprême, choisissant un juge juif centriste destiné à gagner le vote des républicains récalcitrants du Sénat dont les dirigeants n’ont pas perdu de temps à repousser le président démocrate.

Garland, 63 ans, a été choisi pour remplacer le Juge conservateur Antonin Scalia, mort le 13 février. Le natif de Chicago sert comme juge en chef de l’influente Cour d’Appel Fédérale du district de Columbia, et est un ancien procureur qui a gagné par le passé des louanges tant des républicains que des démocrates.

Il serait le quatrième juriste juif d’un panel de neuf juges.

Les juifs actuellement à la Cour Suprême américaine :

juifs-c3a0-la-cour-suprc3aame-amc3a9ricaine

Les juifs représentent 2% de la population des États-Unis. Les chinois, sud-coréens et japonais réunis aussi. Ne trouveriez-vous pas étrange qu’il y ait 4 « face de riz » à la Cour Suprême américaine ? Alors, pourquoi ne devrions-nous pas trouver significatif le fait qu’il y a 4 juges juifs ?

Dans l’une des vidéos anti-racistes diffusées par le gouvernement français, que j’analysais hier, l’un des propos critiqués – sans aucun argument – était celui du pouvoir juif.

Bien, alors si ce n’est pas le pouvoir juif derrière ces nominations, qu’est-ce donc ? Le hasard ? Avec un peu de probabilité combinatoire, on trouve autour de 0,002% de chance d’avoir 4 juges juifs ou davantage. Environ 0,01% si on exclut les latinos et les noirs du calculs.

Vous croyez que le hasard est une hypothèse sérieuse ?

C’est le hasard aussi qui explique le fait que les six derniers présidents et vice-présidents de la Fed (la banque centrale américaine) sont juifs ?

Le hasard est-il une hypothèse sérieuse pour expliquer que, en France, 6 des 10 derniers présidents du conseil constitutionnel sont juifs ?

Comment se fait-il qu’à chaque fois le « hasard » va dans le même sens ?

La surreprésentation est extrêmement forte. L’hypothèse des « juifs intelligents » serait soutenable pour expliquer la présence d’un juif (et d’un seul) dans ces divers cas ; mais elle ne l’est certainement pas pour expliquer une présence aussi massive. Ce n’est pas une question d’intelligence ou de talent : c’est une question de solidarité ethnique, les juifs se promouvant sans cesse les uns les autres.

[…] Garland est largement vu comme un modéré [ndlr : selon les critères de la pensée unique de 2016]. Il est l’ancien procureur qui a travaillé au ministère de la Justice sous le président démocrate Bill Clinton. Il a supervisé l’accuastion dans l’affaire de l’attentat à la bombe à Oklahoma City, notamment pour garantir la peine de mort pour l’accusé principal, le militant anti-gouvernement Timothy Mac Veigh.

Je ne suis pas certaine que Timothy Mac Veigh ait fait le bon choix avec son attentat. Mais il ciblait des gens qui travaillaient pour le système, et dans un contexte qui faisait suite à la tuerie de Ruby Ridge et au massacre de Waco, où le gouvernement fédéral américain avait massacré des dizaines de personnes.

Aujourd’hui, on a un manque dans l’action armée clandestine. Par exemple, si quelques juges ayant pris des décisions anti-blanches scandaleuses finissaient mystérieusement assassinés, cela ne serait pas un mal. L’impunité de nos ennemis, qu’ils soient des ennemis raciaux ou des traîtres, doit cesser. En particulier ; parmi les traîtres figurent beaucoup de gens amoraux. Si ces gens sentent le vent tourner, ils arrêteront d’apporter leur soutien au pouvoir juif – ce qui accélererait sa décomposition.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "Obama veut nommer encore un autre juif à la Cour Suprême américaine"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Belge
22 mars 2016 21 h 55 min

Ça a toujours mal finit pour les juifs qui on été au pouvoir.

URSS, etc

22 mars 2016 22 h 25 min

« si ce n’est pas le pouvoir juif derrière ces nominations, qu’est-ce donc ? Le hasard ? »

C’est un hasard surnaturel. Les Aryens croient à la raison et à la théorie que tout a une explication. C’est leur côté complotiste que dénoncent tant le CRIF et la LICRA. Pour leur part, les juifs croient à la théorie du hasard surnaturel qui fait bien les choses : Il ne faut pas se demander comment, techniquement, on se retrouve avec 99% de juifs à France-inter. C’est forcément le hasard, puisque c’est les juifs qui le disent. Et on est aussi prié de croire que ça ne fait aucune différence dans les opinions exprimées et les décisions rendues.

Je trouve dommage que le Front National, quand il était dirigé par Jean-Marie Le Pen, n’ait pas dénoncé ce problème de façon bruyante. C’est quand même un truc qu’on devrait pouvoir dénoncer sans se faire immédiatement arrêter et sans passer pour un fou furieux auprès de la population.

Même si on n’ose pas dire que ce sont les juifs qui organisent notre génocide par remplacement, on devrait au moins pouvoir protester contre la proportion de juifs dans les médias, les tribunaux et les institutions centrales.

« Ce n’est pas une question d’intelligence ou de talent : c’est une question de solidarité ethnique »

Je crois que c’est carrément une question de dictature juive. Apparemment, les journaux américains ne disent même pas que c’est problématique qu’il y ait 4 ou 5 juifs à la cour suprème. Il faut dire que la presse américaine est elle même sous contrôle juif, comme la nôtre.

23 mars 2016 10 h 32 min

Vous pouvez vous tourner dans toutes les directions, vous y trouverez toujours des juifs, ,

wpDiscuz