La Slovaquie menace de quitter l’Union Européenne si les plans de répartition des migrants persistent

La Slovaquie, suite au vote à la majorité qui forçait la répartition de quotas de colons nègres et arabes pour tout les pays de l’UE, avait promis qu’elle combattrait cette décision.

Les pays de l’Est paradoxalement protégés par le communisme n’ont pas subi une quantité comparable de lavage de cerveau au cours des dernières décennies, et leurs populations en conséquence rejettent bien plus clairement le remplacement de population que les forces mondialistes juives tentent de leur imposer.

D’après le magazine allemand Contra (de) le premier ministre slovaque Robert Fico est prêt à proposer « le retrait de son pays de l’Union Européenne » s’il n’est pas libéré de l’accueil forcé des « prétendus réfugiés » du Moyen Orient. Fico « ne pourrait pas accepter les quotas d’admission obligatoire, puisque leur signification en pratique est complètement incertaine. »

Il a en tout cas assuré qu’en aucun cas son pays ne mettrait en place le plan pour lequel les ministres de l’intérieur de l’Union dite Européenne avaient voté il y a maintenant une quinzaine de jours.

Mercredi 1er octobre, conformément à sa promesse préalable, il a entamé son action légale (en) ; estimant qu’un tel sujet aurait du être traité au Conseil Européen où il aurait pu utiliser son pouvoir de veto.

Pendant ce temps, les ploutocrates de Bruxelles se lamentent sur la montée de « l’extrême droite » et du refus des dirigeants de certains pays de l’Est de se plier à leurs menaces.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

5000

wpDiscuz